L’ énergie

Energie à volonté

Comment augmenter votre énergie, pour aller plus loin, pour améliorer votre vie

.

.

Identifiez ce qui vous donne des ailes, ce qui vous transporte.

Que vos valeurs soient votre moteur pour avancer, et non pas vos peurs ni votre culpabilité.

Placez votre vie en priorité, aimez-vous, et ne tolérez plus les abus.

Respectez-vous pour maintenir le cap sur votre mission personnelle.

Apprenez à utiliser vos émotions comme un moteur pour réaliser vos rêves.

Ayez le courage d’assumer vos choix et de résister à tout ce qui pourrait vous détourner de votre voie.

Soyez conscient que l’Amour est une source ultime d’énergie.

.

.

Tout est énergie

Tout n’est qu’une question d’énergie, de vibration, d’ondulation. Même la matière, composée d’atomes, vibre.

.

L’homme dispose de plusieurs formes d’énergies :

  • Une forme d’énergie très concrète, l’énergie nerveuse, un mélange entre énergie électrique et réaction chimique,
  • Une énergie émotionnelle / sentimentale. Des énergies puissantes, qui le font agir / réagir et qui donnent parfois des forces insoupçonnées,
  • Une autre forme déjà bien moins matérielle, mais bien observable, biomagnétique, l’enveloppe éthérique.

Mais l’homme est constitué aussi d’énergies bien moins tangibles, subtiles : corps aurique, causale, énergie vitale…

.

Que nous ne les voyons pas , ne veut pas dire qu’elles n’existent pas.

Si nous avons accès à ces dimensions, si notre conscience est libre, tonifiée et assez élargie, nous pouvons en prendre conscience.

A ce moment-là, elles existent pour nous, elles sont notre réalité, mais peut-être pas pour notre voisin.

Alors, comme cette dimension n’existe pas pour lui consciemment, il peut tout rejeter en bloc. Il peut aussi accepter de bonne foi, et cela devient et reste une question de foi jusqu’au moment de sa vérification / réalisation par l’élargissement et tonification de son champ de conscience.

Mais tout cela est une question de bon sens, de confiance, d’acceptation et également d’énorme travail (pour accueillir cette dimension de conscience).

.

Source : chemindelumière.

 

La symbolique des couleurs

Le symbolisme des couleurs concerne l’historien, le sociologue, le psychologue, le styliste… Une littérature abondante lui est consacrée, dans des domaines très variés, du symbolisme ésotérique au symbole graphique (comme le panneau de signalisation routière).

.

Suivant les domaines, les lieux ou les époques, les réponses sont semblables ou différentes, voire contradictoires, car chaque civilisation, chaque groupe, s’est forgé un symbolisme émanant de sa propre culture. En outre, il apparaît que les couleurs ont un pouvoir physique, physiologique et psychologique sur tout ce qui vit (observez l’utilisation qu’en font les caméléons et certains insectes pour leur défense, le paon et le publiciste pour la séduction, etc.)

couleurs

.

De nombreux ouvrages examinent l’expression des couleurs et leurs différents pouvoirs. Certains, étayés par des travaux scientifiques, montrent l’action de la couleur sur l’organisme humain ou animal, d’autres se basent sur des tests psychologiques sérieux pour des études de comportement, d’autres encore rejoignent le symbolisme ou l’ésotérisme avec parfois des contradictions car il s’agit là de sensations non chiffrables et relatives, mais néanmoins intéressantes.

.

Une couleur peut agir seule sur notre comportement. Il est admis que, dans l’environnement, le vert détend, l’orangé est tonique, le rouge est excitant, etc. mais aucun instrument ne peut quantifier ce qu’une couleur exprime. Il est cependant une notion souvent utilisée par les coloristes ou les peintres que l’on peut prendre en compte, c’est la sensation de chaud ou de froid que l’on peut ressentir devant une couleur.

.

Est-ce parce que le bleu d’un glacier est proche du cyan et que la flamme d’un brasier est proche du vermillon que ces deux couleurs sont réputées représenter le mieux ces deux sensations ? Les robinets d’eau chaude et froide sont repérés dans le monde entier par le bleu et le rouge. C’est dire que ce lien est bien établi !

.

La proximité d’une couleur sombre exalte une couleur claire. Deux couleurs complémentaires sont en harmonie pour l’œil. L’expression naît du choix des couleurs, de leur forme, de leur grandeur et de leur positions relatives. Elle naît aussi des contrastes plus ou moins grands entre des tons, des saturations, des clartés, des grandeurs de surfaces, etc. La maîtrise de cette notion nécessite des années d’observation, de réflexion et d’expérience. Pour le décorateur, l’architecte, et surtout le peintre, c’est LA difficulté et en même temps la réussite de l’œuvre d’art.

.

Les couleurs occupent une place exceptionnelle dans la symbolique traditionnelle depuis le début de l’humanité. Elles eurent la même signification chez tous les peuples de la haute antiquité. Leur langage, intimement lié à la religion, passe dans l’Inde, en Chine, en Egypte, en Grèce, à Rome… reparaît dans le Moyen Âge, et les vitraux des cathédrales gothiques trouvent leur explication dans les livres zends, les Vedas, et les peinture des temples égyptiens… Elles ont joué une fonction cosmique et ont représenté des divinités dans diverses cosmogonies : chez les Amérindiens (Mayas, Aztèques, Incas…), le rouge est associé à l’Est, pays du soleil ; le bleu ou le blanc au Nord (pays du froid) ; le Noir à l’Ouest (pays de l’ombre) ; le jaune ou le blanc au Sud…

 .

Dans les lignes qui suivent, nous allons évoquer les couleurs suivantes : Blanc, Rouge, Jaune, Orange, Vert, Bleu, Violet, Rose.

Blanc

Bien que le blanc n’est pas à proprement parler une couleur, le grand public la classe dans cette catégorie. Peut-être justement, car le blanc est d’un point de vue optique la synthèse chromatique de toutes les longueurs d’ondes visibles (couleurs). Ce qui explique sans doute le sens qu’on lui accorde en Occident : celui de l’unité, de l’équilibre parfait.

.
Depuis des générations, le blanc est lié au mariage, à la pureté, à la virginité et quelque part à la perfection et au divin (vêtement papal). On trouve très peu de blancs « naturels » dans la nature. Le blanc se prête à merveille à tous les contextes : il se marie à la perfection avec toutes les couleurs, et il est difficile de s’en lasser. Il faut cependant éviter de trop en user, en graphisme, il peut se révéler « vide » et fade lorsqu’il est trop présent. On le préfère donc accompagné d’autres couleurs ; d’ailleurs, il n’y a aucune restriction le concernant il est assorti à toute la palette chromatique !
.
Signification positive : pureté, innocence, virginité, mariage.
Signification négative : aucune.

….

Rouge

Le rouge est sûrement la couleur la plus fascinante et ambiguë qui soit. Elle joue sur les paradoxes, anime des sentiments passionnels en complète contradiction : amour/colère, sensualité/sexualité, courage/danger, ardeur/interdiction… Cette couleur remue les sentiments sans aucun doute. Elle s’impose comme une couleur chaleureuse, énergique, pénétrante et d’une certaine manière rassurante et enveloppante. D’un autre côté, on l’associe au sang, à l’enfer et à la luxure.
.
Cette couleur chaude ne laisse donc pas indifférent et c’est là toute sa force : elle remue les passions, qu’elles soient positives ou négatives.
.
Signification positive : amour, passion, chaleur, sexualité, ardeur, triomphe
Signification négative : colère, interdiction, danger.

.

Jaune

Couleur du soleil, de la fête et de la joie, elle permet d’égayer un univers et de le faire rayonner. Il est vrai que le jaune est une couleur chaleureuse et stimulante. Tout comme le soleil qui diffuse ses rassurants rayons porteurs de vie sur terre, le jaune est la couleur de la vie et du mouvement. Pourtant, derrière cet aspect joyeux, le jaune peut parfois se révéler négatif.

Associé aux traîtres, à l’adultère et au mensonge, le jaune est une couleur qui mêle les contrastes. Le jaune pâle contrairement au jaune vif s’écarte de ce chemin régénérateur pour plutôt pointer la maladie, la morosité et la tristesse. Le jaune est également associé à la puissance, au pouvoir et à l’ego (c’était la couleur de l’Empereur de Chine).

On retiendra avant tout que le jaune est la couleur de l’ouverture et du contact social : on l’associe à l’amitié et la fraternité ainsi qu’au savoir.

Signification positive : fête, joie, chaleur, ego, puissance, connaissance, amitié.
Signification négative : traîtrise, mensonge, tromperie.

.

Orange

C’est une couleur tonifiante et piquante qui insuffle partout où elle passe une dose de bonne humeur. On l’associe souvent à la créativité et à la communication, car il est vrai qu’elle est porteuse d’optimisme et d’ouverture d’esprit. Il ne faut donc pas se priver de l’utiliser!
.
Signification positive : joie, créativité, communication, sécurité, optimisme.
Signification négative : aucune.
.
.
.
Vert
.
C’est sûrement la couleur la plus présente dans la nature. Le vert est une couleur apaisante, rafraîchissante et même tonifiante. Dans la culture occidentale, on l’associe à l’espoir et à la chance. Cependant, cette couleur parfois être porteuse d’échecs et d’infortune. Elle est notamment bannie des théâtres : Molière serait mort sur scène en portant un vêtement de cette couleur. Le vert est également associé aux hôpitaux et aux pharmacies qui l’ont repris dans leur logo.
.
Signification positive : espérance, chance, stabilité, concentration.
Signification négative : échec, infortune.
.
.
.
Bleu
.
Comme le ciel bleu ou la mer qui ouvre les horizons, le bleu et ses nuances (turquoise, cyan…) est une couleur étroitement liée au rêve, à la sagesse et à la sérénité. C’est l’une des couleurs préférées des Occidentaux : en effet, elle est omniprésente autour de nous. Le bleu est l’écho de la vie, du voyage et des découvertes au sens propre et figuré (introspection personnelle). Comme l’eau qui désaltère, le bleu a un petit côté rafraîchissant et pur qui permet de retrouver un certain calme intérieur lié aux choses profondes. Le bleu est symbole de vérité, comme l’eau limpide qui ne peut rien cacher.

Signification positive : rêve, sagesse, sérénité, vérité, loyauté, fraîcheur.
Signification négative : mélancolie.

.

Violet

Le violet est une couleur à double tranchant : on l’aime ou on ne l’aime pas. Pourtant, derrière son allure électrique, le violet est la couleur de la douceur et du rêve. C’est pourquoi d’ailleurs on la raccroche à la mélancolie et à la solitude. Le violet est la couleur par excellence des rêveurs, des personnes spirituelles plutôt que matérielles. Elle a des vertus apaisantes sur les esprits ; elle permet de calmer certaines émotions, de réfréner des colères ou des angoisses… L’une de ses nuances, le mauve, accentue encore plus ce côté rassurant et serein.

Signification positive : rêve, délicatesse, paix, amitié, méditation.
Signification négative : mélancolie, solitude.

.

Rose

Elle est couleur de séduction, de romantisme et de féminité. Le rose est une couleur dynamique ponctuée d’une pointe de délicatesse on ne peut plus féminine. On l’associe également à la tendresse et au bonheur, comme d’ailleurs le rappelle si bien l’expression « voir la vie en rose ».
.
Signification positive : féminité, romantisme, séduction, bonheur, tendresse, jeunesse.
Signification négative : couleur réservée aux filles.

Workshops

Médiathèque

Follow & Like us

RSS
Facebook
Instagram