La Chromathérapie

La Chromatothérapie® (ou thérapie par les couleurs, anciennement chromotherapie ou chromathérapie) est une méthode scientifique, créée voici 40 ans par le Dr Christian AGRAPART (neuropsychiatre – acupuncteur), qui permet d’utiliser de façon rationnelle les rayonnements colorés. Il est ainsi le pionnier en recherche sur l’utilisation des unités vibratoires de références appelées couleurs.

Chaque couleur (longueur d’onde), provoque de façon constante sur un organisme vivant (homme, animal, ou plante) un effet biologique et psychique. L’utilisation de la Chromatothérapie® par des médecins et des thérapeutes confirme chaque jour davantage la valeur des découvertes de cette méthode. Les conséquences thérapeutiques sont considérables.

Une couleur est une onde lumineuse d’une certaine longueur. Chaque couleur possède une longueur d’onde différente que la peau est capable de percevoir, envoyant ainsi des messages au cœur de nos cellules et les modifiant chimiquement parlant.

Chaque couleur a un effet sur nos cellules, grâce à une perception visuelle mais aussi une perception cutanée.

La chromothérapie permet d’équilibrer l’organisme et de lui apporter ce dont il manque via les couleurs. Elle peut tour à tour soigner les insomnies ou au contraire redonner de l’énergie, faire baisser la tension, diminuer l’anxiété ou renforcer le système immunitaire, etc. Tout dépend des besoins et défaillances du corps.

Une médecine ancienne
La chromothérapie existe depuis l’Antiquité. Bien qu’elle ne s’appelait pas comme telle à l’époque, les couleurs étaient déjà utilisées en complément d’autres thérapies dans le cadre de certaines pathologies.
Leonard de Vinci affirmait ainsi que la puissance de méditation était multipliée par dix sous l’effet de la couleur violette, particulièrement présente dans les vitraux des Eglises.

.
Des études concluantes

De nombreux chercheurs ont publié des travaux et mené des études sur l’effet des couleurs sur la santé à la fin du XIXème siècle.
En 1878, Edwin D. Babbit mena le premier des travaux sur le principe de la lumière et des couleurs en y associant leurs effets thérapeutiques. Le médecin danois Niels Ryberg Finsen, décrocha ensuite le prix Nobel de médecine en 1903 de médecine pour avoir utilisé de la lumière blanche dans le traitement des pathologies du cerveau.
Plus tard en Inde, en 1920, le Dr Dinshah P. Ghadiali propose, dans son ouvrage The spectro chrometry encyclopédia, le traitement par la couleur de plus de 300 maladies.

Une médecine non reconnue
Actuellement, la chromothérapie n’est pas reconnue scientifiquement. Elle repose sur la subjectivité et ne peut en cela être reconnue par les autorités sanitaires.
Utilisée depuis des siècles par les chinois pour établir des diagnostics ou par les Égyptiens pour traiter les malades, elle attire cependant de nombreux occidentaux pour qui la médecine allopathique a été un échec, ou en complément de traitements médicamenteux classiques.

Où et comment pratiquer ?
La chromothérapie se pratique dans des centres privés dans lesquels des stages découverte peuvent être proposés. On la retrouve également dans certains centres de thalassothérapie qui mêlent hydrothérapie et chromothérapie.
Certains kinésithérapeutes et/ou acupuncteurs proposent par ailleurs ce type de prestations.

Dans tous les cas, il convient de bien se renseigner au préalable pour éviter les charlatans.

 

Workshops

Médiathèque

Follow & Like us

RSS
Facebook
Instagram