☆ Pour se rapprocher de l’essentiel ☆

La confiance est l’opposé de la peur.

Une révolution culturelle devrait être fondée sur la confiance en l’avenir. Cette confiance qui engendre le désir et le plaisir d’entreprendre pour que demain le monde soit plus beau, plus humain qu’il ne l’est aujourd’hui, une révolution culturelle qui choisira la coopération inspirée par la croyance en l’abondance, plutôt que la concurrence qui repose sur la crainte de la pénurie.

Les peurs sont souvent liées à l’ignorance. En particulier la peur de l’autre à cause de ses différences, sociales ou culturelles, de l’autre dont la peau n’a pas la même couleur que la mienne, de l’autre qui pratique une autre religion que la mienne, de l’autre qui parle une autre langue…

En faisant confiance, nous augmentons la solidarité, la force, l’enthousiasme.

La peur appelle l’ombre, la confiance choisit la lumière.